Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Hommes

de Dieu
Historique / Date de Construction Nef et chœur intérieurs
Destructions / « 1914-1918 » Façade intérieure
Chiffres Fenêtres / Roses / Vitraux
Façade Exterieure Ouest Ornements & Mobiliers liturgiques

Nef / Transepts / Chevet

Sacres des rois de France
Coupe et élévation Horloge et Carillon
Mécénat des Vignerons & Maisons de champagne Spectacle son et lumière
Galerie de Photos
Roses et vitraux des transepts

Dans un souci de clarté, les chanoines se débarrassèrent en 1739 et 1768 des vitraux colorés pour les remplacer par des vitreries incolores.

En 1954, la Corporation des vins de Champagne commande au maître-verrier Jacques Simon des verrières se rapportant au travail viticole et vinicole, dans la tradition des verrières de corporation du Moyen Age. Cette création est consacrée le 1er octobre 1954.

 

A la partie supérieur

- de la lancette de gauche : la grappe de la Terre promise,
- de la lancette du centre : le Pressoir Mystique,
- de la lancette de droite : les Noces de Cana, trois scènes bibliques symboles du Christ en croix et de l'eucharistie.

Au pourtour des lancettes

- quarante-quatre villages du vignoble d'appellation (à droite et à gauche)
- les outils des vignerons et les industries annexes (bouteilles, bouchons ....) Les trois oculi coiffant les lancettes poursuivent le même symbolisme eucharistique avec le pain, le vin entourant l'agneau immolé.

 

Les différents corps de métier sont représentés autour

De Saint Vincent le patron des vignerons (lancette de gauche), De Dom Pérignon le père du Champagne, (lancette de droite), De Saint Jean-Baptiste le patron des cavistes (lancette de droite),

 

On reconnaît notamment le tonnelier, le souffleur de bouteilles, le vigneron qui plante sa vigne, les vendangeurs, les ouvriers qui foulent le raisin ...