Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Hommes

de Dieu
Historique / Date de Construction Nef et chœur intérieurs
Destructions / « 1914-1918 » Façade intérieure
Chiffres Fenêtres / Roses / Vitraux
Façade Exterieure Ouest Ornements & Mobiliers liturgiques

Nef / Transepts / Chevet

Sacres des rois de France
Coupe et élévation Horloge et Carillon
Mécénat des Vignerons & Maisons de champagne Spectacle son et lumière
Galerie de Photos
Bras nord du transept - Portail roman

Vierge à l’Enfant : L’ensemble datant de 1160 - 1170 garde d’importants vestiges de polychromie.

Le portail était intégré dans la galerie du cloître des chanoines jusqu'au XVIIIe siècle. Cet ensemble daté du dernier tiers du XIIe siècle, proviendrait d'un enfeu d'une ancienne sépulture dont on a réutilisé la partie supérieure pour décorer le tympan.

Les écoinçons et les voussures sont occupés par des anges; des clercs se trouvent sur le retour d'angle de l'arc.

De part et d'autre de l'archivolte : scènes de la liturgie des funérailles, à gauche, un évêque lit des prières d'un gros livre que présente un clerc, à droite, un prêtre plonge un goupillon dans un bénitier, tandis qu'un personnage soutient de la main sa tête penchée selon le geste conventionnel de la douleur; à la clef, des anges accompagnent l'âme du défunt en désignant le ciel. Notre-Dame, patronne du chapitre, intercède pour lui.

Au-dessus des sculptures, peinture du XIIIe siècle, représentant le Christ assis entre deux anges agenouillés, peinture presque entièrement effacée depuis le dégagement du portail au XIXe siècle.