Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Hommes

de Dieu
Historique / Date de Construction Nef et chœur intérieurs
Destructions / « 1914-1918 » Façade intérieure
Chiffres Fenêtres / Roses / Vitraux
Façade Exterieure Ouest Ornements & Mobiliers liturgiques

Nef / Transepts / Chevet

Sacres des rois de France
Coupe et élévation Horloge et Carillon
Mécénat des Vignerons & Maisons de champagne Spectacle son et lumière
Galerie de Photos
Bras nord du transept - Portail du Jugement Dernier

Tympan et linteau

de haut en bas,
Le Christ du Jugement dernier entouré de la Vierge, de saint Jean-Baptiste et de deux anges portant les instruments de la Passion, appelés au Moyen Age les "armoiries de Dieu".
La résurrection des morts
(2ème registre)
Les élus et les damnés
(3ème registre). D'un style différent du reste du tympan, ce registre aurait été rajouté après coup pour adapter le tympan à la petite taille des portes. - à la droite du Christ, les élus ou les vertus, - à gauche du Christ, les damnés ou les vices (partie du registre détruite en 1914-1918)
Les élus et les damnés (4ème registre) - à la droite du Christ, les âmes des élus, sous la forme innocente d'enfants, portées dans le sein d'Abraham par des anges aux mains respectueusement voilées. - à la gauche du Christ, les impies enchaînés et traînés en enfer (roi, évêque, femme du monde et bourgeois à la bourse garnie ...)

 

Ebrasement gauche (v. 1220)

de l'extérieur vers l'intérieur
- Saint Barthélemy, avec le coutelas qui l'écorcha vif,
- Saint André, avec sa croix (socle : Egéas qui le fit périr),
- Saint Pierre gardant un fragment de clef (socle : Siméon, le magicien)
Ebrasement droit (v. 1220) de l'extérieur vers l'intérieur
- Saint Jean, avec un livre richement décoré,
- Saint Jacques le Majeur, avec un livre et porteur de l'épée du martyre,
- Saint Paul tenant un glaive et un diptyque fermé.
Trumeau
- Christ enseignant "le Beau Dieu" foulant au pied lion et dragon (la tête du "Beau Dieu" détruite en 1914-1918, est refaite en 2004).
Piédestal
- Histoire du drapier malhonnête qui aurait participé aux frais du portail pour sa pénitence.
Voussures de l’extérieur vers l’intérieur
- Anges portant les couronnes des élus ou sonnant les trompettes du Jugement Dernier
- Diacres
-Les vierges sages, lampes allumées (à gauche), les vierges folles, lampes renversées (à droite).

 

"La façon dont les portails du transept sont inscrits dans un mur de placage, dressé au-devant du croisillon nord, dénote bien que ces portails ne devaient pas être destinés à cet emplacement. S'adaptant mal aux ouvertures des entrées trop basses, leur développement en hauteur, malgré l'abaissement des tympans, est venu dissimuler la sculpture du rez-de-chaussée et du premier étage de cette façade : une paroi lisse et sans forme recouvre la moitié des lancettes percées dans le mur du fond. Il est évident que ces portails venaient d'ailleurs et qu'ils avaient été relégués à cet endroit, lorsque l'on entreprit une nouvelle façade occidentale, beaucoup plus ample et plus somptueuse que la première".

Hans Reinhardt